ActualitésBeninPolitique

Bénin – Arrestation Madougou et Aïvo: Léandre Houngbédji renvoie Me Robert Dossou devant la Criet

Le Directeur de la Communication à la Présidence de la République du Bénin, Wilfried Léandre Houngbédji a réagi aux propos de Me Robert Dossou, sur l’arrestation des opposants Reckya Madougou et Joël Aïvo. Dans un entretien jeudi 22 avril sur RFI, il a invité l’avocat à aller faire sa plaidoirie devant la Cour de Répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

 

Wilfried Léandre Houngbédji pense qu’il n’y a pas de particularisme à faire sur l’arrestation de Reckya Madougou et de Joël Aïvo. C’est en effet, ce qu’il a fait savoir dans la matinée de ce jeudi sur RFI. Selon lui, “personne ne se trouve invitée à répondre aux préoccupations du procureur spécial de la Criet ou de la justice tout court, si il n’y a pas, à tout le moins, des soupçons évidents contre cette personne…”. Le Directeur de la communication à la Présidence de la République pense ainsi que, si les deux opposants sont aujourd’hui dans le collimateur de la justice béninoise, c’est que forcément, des choses leur sont reprochés.

 A LIRE AUSSI: Bénin – Arrestation de Joël Aïvo: « la décision a été prise avant qu’on trouve le motif », Robert Dossou s’insurge

J’ai envie de lui (Me Robert Dossou) dire que précisément ce qui a changé, c’est que désormais le sens de responsabilité prévaut au Bénin. C’est qu’il n’y a plus de place pour l’impunité; le policier, l’enseignant, le douanier – et ce n’est pas parce que l’on serait un intellectuel ou un politique que pour vous, l’on devrait consacrer l’impunité et protéger les crimes.

Wilfried Léandre Houngbédji

Face aux inquiétudes de Me Robert Dossou, l’avocat des deux opposants qui pense d’ailleurs que les règles de procédure normale ne sont pas respectées, Wilfried Léandre Houngbédji n’est pas allé par quatre chemins. Il a invité le professionnel du droit, à aller plaider en la faveur de ses clients, devant le procureur spécial de la Criet. “Il fera sa plaidoirie devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme”, a-t-il lâché.

 A LIRE AUSSI: Bénin – Violences électorales: la date du procès de Joël Aïvo dévoilée !

Invité Afrique de RFI de ce mardi 20 avril 2020. L’ancien ministre et ancien président de la cour constitutionnelle est revenu sur la pratique démocratie au Bénin depuis novembre 2019 pour montrer que l’élection présidentielle du 11 avril dernier n’est qu’un «match amical ». Avocat des candidats recalés à la dernière présidentielle que sont Reckya Madougou et Joël Aïvo, l’invité de la radio française fustige la confiscation de la démocratie béninoise avec des arrestations tous azimuts des voix discordantes.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci