ActualitésBeninPolitique

Bénin: des députés français soutiennent un appel sur la restauration de la démocratie

Des acteurs politiques béninois soutenus par des observateurs français de la vie sociopolitique au Bénin ont lancé une pétition adressée à la communauté internationale, rapporte Médiapart.

 

Un autre appel à la restauration de la démocratie au Bénin. Il vient en effet, d’un ensemble d’élus et d’observateurs de la situation politique au Bénin, qui ont demandé à la communauté internationale de « mettre les autorités béninoises devant leurs responsabilités ». Selon l’information rapportée par Médiapart et citée par BWTV, l’objectif de la présente pétition est de rétablir la démocratie avant toute élection. Les signataires ont entre autres, demandé l’annulation du processus électoral en cours parce qu’il serait exclusif, après avoir déploré les heurts observés lors des dernières élections organisées au Bénin.

 A LIRE AUSSI: Bénin: après l’avoir reçu, Patrice Talon satisfait la doléance du Colonel Pascal Tawes

Appel à la communauté internationale

« Dans ces conditions, accepter que le premier tour de la présidentielle se tienne le 11 avril, c’est valider la dictature en cours au Bénin. Cette Constitution aura bientôt trente un (31) ans et fermer les yeux sur les atrocités de ce régime, c’est donner le feu vert à Monsieur Patrice Talon pour qu’il reste au pouvoir le nombre d’années qu’il voudra, violations des droits humains encore plus graves», a-t-on lu dans le communiqué de Médiapart. Ainsi, ces acteurs politiques et autres béninois invitent la communauté internationale à «se lever pour dénoncer ouvertement les crimes et violations graves des droits humains au Bénin».

 A LIRE AUSSI: Bénin: depuis la prison, Reckya Madougou donne sa version des faits dans une lettre

Annulation du processus électoral en cours

Face à ce qu’ils ont désigné “processus électoral exclusif”, Léonce Houngbadji, Fatouma Amadou Djibril, Valentin Djènontin, Alexandre Houssou, Reckya Madougou et Cie, soutenus à cet effet par Frédérique DUMAS, la députée des Hauts-de-Seine et membre de la Commission des affaires étrangères, ont demandé une annulation simple. Pour y arriver, les signataires ont appelé «la communauté internationale à la plus grande vigilance et à bien mesurer les conséquences de la dégradation de la situation dans une région déjà menacée sérieusement par des attaques terroristes et conflits divers».

 

Articles similaires

Un commentaire

  1. Le paternalisme colonialiste français a vraiment la vie dure…
    Comme si des députés béninois pouvaient s’associer à une exigence de l’opposition française demandant l’annulation d’un processus électoral en cours…
    Ils ont raison, car les richesses pillées en Afrique, ont donné à leur pays un statut de puissance au pieds d’argile…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci