ActualitésBeninPolitique

Présidentielle 2021 au Bénin: “J’ai signé cette tribune pour que la France, donne sa position“, Sébastien Nadot, député français

Plusieurs acteurs béninois de la diaspora appuyés par des députés français ont récemment signé une pétition pour demander à la communauté internationale d’exiger aux autorités béninoises, l’arrêt du processus électoral en cours. Député et membre des signataires de ladite pétition, Sébastien Nadot est revenu jeudi 18 mars, sur les rasions qui justifient son soutien à la présente initiative.

 

Sébastien Nadot justifie la présence de sa signature sur la pétition signée par Houngbadji, Djènontin, Madougou et Cie. En effet, le député français s’est prononcé jeudi sur l’actualité électorale au Bénin. Selon le parlementaire reçu jeudi sur Sikka TV, les raisons qui l’ont poussé à signer ladite pétition sont en rapport avec le silence du gouvernement français sur la situation politique du Bénin.

 A LIRE AUSSI: Bénin: des députés français soutiennent une pétition sur la restauration de la démocratie

J’ai signé cette tribune au vu d’un ensemble d’éléments relatifs à la situation qui me font considérer que les principes élémentaires d’un processus démocratique ne sont pas réunis. J’ai signé cette tribune pour que la France, le gouvernement, donne sa position

Sébastien Nadot

Ainsi, le député Membre de la Commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale de la France, en apportant son soutien à l’esprit de la pétition voulait faire réagir le gouvernement du Président Emmanuel Macron. Sébastien Nadot a également fait remarquer que la « France n’a pas pris de positions claires en ce moment important de la vie du Bénin, qu’est l’élection présidentielle», rapporte BWTV.

 A LIRE AUSSI: Présidentielle 2021 au Bénin: Patrice Talon échange à huis clos avec 03 partis politiques

Appel à un report du scrutin

Le parlementaire français estime que les conditions actuelles ne sont pas favorables à la tenue de la présidentielle du 11 avril prochain au Bénin. Dans son développement, Sébastien Nadot a fait référence à son pays où, les dernières élections municipales ont été repoussées en raison du Covid-19. «Parce qu’on sentait bien qu’il y aurait des problèmes relatifs aux principes élémentaires démocratiques», argumente-il.

 A LIRE AUSSI: Présidentielle 2021 au Bénin: le Fâ appelle et acteurs politiques et citoyens à la tolérance

Des noms d’opposants cités

Pour Sébastien Nadot, le Bénin qui était «le modèle du pluralisme» doit retourner au dialogue afin de garantir la possibilité à toutes les sensibilités de participer au scrutin. Il a ainsi donné en exemple, la situation de certains opposants au régime du Président Patrice Talon qui sont aujourd’hui, en exil pour les uns et en prison pour les autres. Ce qui empeche la tenue effective d’un dialogue assez représentatif. Selon lui, du moment où, « Sébastien Ajavon, qui se retrouve par obligation exilé, Reckya Madougou, qui se retrouve emprisonnée, à partir du moment où l’expression populaire du vote ne va pas trouver une concrétisation, ça veut dire que le principe démocratique de l’élection n’est pas bon. » a souligné.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il a quel niveau d’éducation, ce fameux député plutôt nul à mon entendement?
    Le Bénin est-il un département français outre-mer ou une colonie de la France ?
    Est-ce qu’il connaît réellement les charges contre ceux dont il prétend défendre les intérêts ?
    C’est pathétique !

  2. En voilà encore un qui n’a pas eu l’intelligence de tirer leçon des déboires judiciaires actuels de Sarkozy et continue de se délecter des pots de vin et des fruits abjects de la corruption.
    Il sera aussi, tôt ou tard, rattrapé …
    Point final.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci