Afrique du Sud: Plusieurs femmes porteuses du VIH/SIDA stérilisées de force

Une cinquantaine de femmes séropositives stérilisées de force
0
101

En Afrique du Sud, plusieurs femmes porteuses du VIH  ont été rendues stériles de force. La commission pour l’égalité des sexes a révélé cette information après une enquête cette rendue publique le dimanche 23 février 2020.

Elles ne pourront plus jamais faire d’enfants. Une cinquantaine de femmes ont été rendues stériles à cause de leur statut de personne vivant avec le VIH (PV-VIH). En effet, selon le rapport rendu public ce lundi 24 février par la commission pour l’égalité des sexes, les faits remontent en 2015 et une enquête a été menée sur une cinquantaine de cas suite à une plainte déposée par des organisations des droits de la femme.

LIRE AUSSI: Bénin-Enquête: Cap sur le phénomène des filles mères ou mères célibataires

Tous les cas documentés concernent des femmes noires, enceintes au moment des faits et en grande majorité séropositives. Certaines femmes, lors de l’accouchement par césarienne étaient poussées à signer un formulaire de consentement pour permettre aux hôpitaux de les stériliser; peut on lire dans le rapport.
D’autres n’avaient pas conscience de ce à quoi elles s’engageaient en signant. Pire, d’autres ont été menacées de ne pas recevoir de soins médicaux en cas de refus.

Ces décisions, prises par le personnel de santé, se concentrent dans les hôpitaux des régions autour de Johannesburg et Durban. La commission recommande qu’un changement soit effectué dans la loi pour que tout acte de stérilisation soit désormais pleinement consenti..

Rappelons qu’à l’époque, des cas similaires avaient aussi éclaté en Namibie où la justice avait ordonné le dédommagement de trois femmes, mais en Afrique du Sud, la question est restée largement tabou.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français