AfriqueSociété *

Soudan : un chat en colère oblige un avion à atterrir d’urgence

Au Soudan, un Boeing 737 s’est vu obliger d’atterrir mercredi dernier à cause d’un chat en colère qui a attaqué les pilotes dans le cockpit.

 

Il s’agit d’un fait invraisemblable mais réel. En effet, il s’agit d’un félin qui a fait son apparition inopinée dans le cockpit d’un avion de la compagnie aérienne soudanaise.

A LIRE AUSSI : Ghana: la Cour Suprême valide la réélection de Nana Akufo-Addo

Selon Al-Sudani, l’engin soudanais était à partance pour Qatar avant d’être contraint de rebrousser chemin à l’aéroport de Khartoum. Le pilote a dû penser à leur sécurité et à celle des passagers après l’apparition inattendue du chat agressif dans le cockpit.

A LIRE AUSSI : Djibouti: 20 migrants africains jetés à la mer par leurs passeurs

Le chat, quelques minutes après le décollage, est brusquement apparu dans le cockpit du Boeing 737. « L’avion avait décollé depuis environ une demi-heure quand le félin s’en est soudainement pris aux pilotes. Les pilotes ne parvenaient pas à calmer le félin, rendu agressif par la peur et l’enfermement dans cet endroit qui devait le stresser », indique Al-Sudani.

A LIRE AUSSI : Sénégal: l’opposant Ousmane Sonko arrêté pour «troubles à l’ordre public»

Les autorités de l’aéroport ignore toujours la provenance de cet animal apeuré. L’appareil qui avait décollé de l’Aéroport international de Khartoum en vue de rallier Doha, n’a pas suivi l’itinéraire. Pour ne pas prendre le risque de voir l’appareil partir en fumée à cause du félin, le pilote est revenu sur le tarmac de départ. Selon le média local, les agents au sol ont pu récupérer le chat en toute sécurité.

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci