Bénin – Appartenance à l’opposition: Komi Koutché prend la défense de Candide Azannaï

0
1633

L’ex-ministre ministre béninois de l’Economie et des Finances, Komi Koutché a pris la défense de Candide Azannaï, “accusé” d’être une taupe du Président Patrice Talon au sein de l’opposition.

 

Candide Azannaï est bel et bien de l’opposition politique à Patrice Talon. C’est ce qu’il faut retenir de l’assurance donnée samedi 03 août 2020, par Komi Koutché à l’occasion du lancement de la dynamique «S’engager pour le Bénin». En effet, dans son allocution, l’ex-ministre des finances a pris la défense du président du parti “Restaurer l’Espoir”, perçu depuis sa défection du rang des soutiens de la rupture, comme une taupe au service du Chef de l’Etat. “Ca fait deux ans que je parle avec Candide Azannaï et je voudrais vous certifier sur l’honneur, ici et maintenant qu’il est tout sauf ce qu’on lui colle” , a-t-il laissé rassuré. Avec cette assurance qui semble s’apparenter à une  »plaidoirie », les esprits pourraient désormais être situés sur l’appartenance de l’ancien allié de Patrice Talon.

A LIRE AUSSI: Bénin: après Moele-Bénin, plusieurs membres du parti UDBN rendent leur démission

«Ma démission exprime mon profond désaccord avec Patrice Talon»

Candide Azannaï

Retour sur le désaccord Talon-Azannaï

Soutien de la première heure de Patrice Talon et l’un des principaux artisans de la rupture, Candide Azannaï a rendu sa démission lundi 27 mars 2017 du gouvernement. Un départ qui a d’ailleurs étonné plus d’un au regard de la proximité qui existait entre les deux hommes. Selon la publication faite le même jour par le ministre démissionnaire sur sa page facebook, cette démission s’inscrit dans un esprit de « protestation contre les tensions sociales », nées de la volonté de Patrice Talon, de faire passer en urgence au Parlement sa réforme constitutionnelle. Ainsi, Candide Azannaï selon ses écrits, a dit avoir «refusé de servir de caution à l’assassinat programmé de la démocratie ô combien chèrement acquise, au pillage des secteurs prometteurs, au bâillonnement des libertés, à la ruine de l’Etat de droit (…)».

A LIRE AUSSI: Moele – Bénin: 07 membres fondateurs démissionnent du parti, voici les raisons

Cependant, d’autres indiscrétions ont évoqué des raisons bien contraires à celles avancées par l’homme et qui auraient pu justifier à cette époque là, la décision de Candide Azannaï. Selon plusieurs autres sources les frictions entre les deux amis sont nées du fait que le portefeuille de la Défense soit le seul délégué auprès du président et que toutes les décisions se prennent au palais de la Marina.

A LIRE AUSSI: Bénin – Conférence nationale 1990 : Sébastien Ajavon dénonce un recul des acquis démocratiques

Probable réconciliation entre les deux  »amis »

Interrogé par nos confrères du magazine panafricain Jeune Afrique en septembre dernier, le Président Patrice Talon a formulé le vœu de renouer ses relations avec Candide Azannaï. « Je le considère toujours comme un ami personnel, même si, pour des raisons que je n’ai jamais vraiment comprises, il a décidé de prendre ses distances », a déclaré Patrice Talon au sujet du leader du parti “Restaurer l’Espoir”.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français