Bénin – Autorisation de la marche de l’opposition: un acte démocratique ou un mépris du contexte actuel?

0
724

Au Bénin, l’Etat a autorisé pour samedi 31 octobre 2020, une marche des femmes de l’opposition, malgré certains paramètres liés au contexte actuel. Un acte qui suscite au sein de l’opinion publique, un débat sur l’attachement du pouvoir Talon aux acquis démocratiques et un probable mépris du contexte sanitaire actuel.

L’expression de la démocratie, malgré certaines réalités sociologiques et politiques semble chose indiscutable au Bénin. En effet, les femmes issues des partis de l’opposition sont autorisées samedi, à protester dans les marchés de la ville de Cotonou. L’objectif de cette marche, selon la demande d’autorisation adressée au Préfet du Littoral et au maire de Cotonou, serait d’exiger notamment, la suppression du parrainage et le retour des exilés dans le pays.

A LIRE AUSSI: Bons Social Covid-19 de l’UMOA – Titres: le Bénin envisage mobiliser 133 milliards

En cette période caractérisée par la crise sanitaire liée à la Covid-19, il est bien étonnant qu’une telle marche qui va indubitablement conduire à des attroupements, soit autorisée sans la moindre hésitation de la part des autorités départementales et communales. L’autorisation exceptionnelle donnée par le Préfet Jean-Claude Codjia et le maire Luc Atrokpo, étonne davantage. Le probable risque de propagation de la pandémie du coronavirus; l’ouverture du processus électoral pour la présidentielle de 2021; etc. sont autant de réalités qui pourraient amener l’Etat ici représenté, par ces deux autorités, à opposer plutôt un refus catégorique à cette marche de l’opposition.

A LIRE AUSSI: Bénin – Concours de Recrutement militaire : date et lieux de la phase écrite

Si depuis l’avènement du régime de la rupture en 2016, aucun de ses soutiens, n’ont mené des marches, tel que cela se faisait auparavant; si depuis près de 5 ans bientôt, c’est seulement les partis de l’opposition qui enchaînent les marches, l’on pourrait donc bien être amené à se poser des questions. Le pouvoir actuel est-il si attaché aux acquis démocratiques au point d’autoriser de telles manifestations, malgré le contexte sanitaire actuel, connu de tous?

A LIRE AUSSI: [Tribune Libre]: Démocratie, Etat de droit et Parrainage au Bénin: Ganiou Soglo en parle (vidéo)

Difficile de répondre quand on sait que même du côté des partis du pouvoir, aucune complaisance n’est admise, ne serait-ce que pour permettre à ce que les sympathisants puissent poser des actes pour louanger le Président Patrice Talon.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français