Bénin – Communales 2020: Joachim Eustache AÏNA, le patriarche de ouidah pour une liste UDBN triomphante

L'UDBN et Joachim Eustache AÏNA pour une victoire à Ouidah
0
246

Par Ben Farouk BOCOVO

Titulaire de deux doctorats, l’un acquît en 1979 et l’autre en 1988, Enseignant chercheur et Professeur à l’Université Nationale du Bénin (actuelle UAC), Maître de Conférence hors classe au CAMES, député élu pour le compte de la première législature à l’ère du renouveau démocratique et tête de liste UDBN à Ouidah pour les prochaines municipales et communales, Joachim Eustache AÏNA, natif de Ouidah, est un homme dont la force de la détermination a bousculé les péripéties pour accomplir des œuvres et réalisations dont le récit force l’admiration.

Un parcours professionnel exceptionnel

Titulaire d’un Brevet d’Études du 1er cycle obtenu en classe de 4è et devenu instituteur dans la Commune de Kpomassè dans les années 60, Joachim AÏNA a créé quelques années plus tard et avec l’aide du Colonel Alphonse ALLEY, du Capitaine Wallis ZOUMAROU et du Lieutenant Josué AFOUDA, l’école du Camp Ghézo de Cotonou. C’est pendant qu’il officiait dans cette école qu’il a préparé et obtenu son Examen Probatoire d’Entrée dans les Classes Terminales (EPECT), diplôme qui lui a valu une affectation au Lycée Béhanzin comme maître d’internat, d’où il obtint son BAC, avant de démissionner de l’enseignement pour s’inscrire à l’Université de Bordeaux en 1971 sans bourse et sans secours scolaires. Une fois en France, il réussit a se faire embaucher aux PTT où avec ses revenus, il paya ses études pour obtenir en mars 1979 son premier doctorat en nutrition endocrinologie métabolique. Six mois plus tard il revient au Bénin pour être nommé professeur Assistant à l’Université Nationale du Bénin (actuelle UAC). En 1986, désigné par l’UNB pour être nommé Assistant Associé en France pour l’Université Blaise Pascal de Clairmont Ferrand où il enseigna la biologie moléculaire, il s’inscrivit au Centre de Recherche Zootechnique et Vétérinaire de THEIX, la branche animale de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA), où des recherches lui ont permit de préparer et d’obtenir son 2è doctorat en Juillet 1988 à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. En 1989, recherches et doctorats lui ont valu son inscription sur la liste d’aptitude des Maîtres de Conférence du CAMES pour être reclassé en 1990, Maître de Conférence hors classe.

Joachim Eustache Aïna, Maitre de Conférence hors classe au CAMES

 

Son engagement politique et social

Le profil enseignant du patriarche Joachim AÏNA a finit par lui forger et confirmer son côté social au fil des ans. Élu député en 1991 sous la bannière de l’UTR (Union pour le Triomphe du Renouveau), pour le compte de la première législature, le natif de Ouidah a décidé de s’investir également dans le développement de sa contrée. À l’époque, avec des indemnités parlementaires très réduites, le député AÏNA a pu initier et largement contribuer, avec l’appui du gouvernement et sous l’égide du Ministre ALAHASSA Damien, la création de l’école publique de Gbènan – Nord, décidé qu’il était à former les générations. Il s’est ensuite investi dans l’éclairage de la ville de Ouidah, du chargement et du reprofilage de quelques voies urbaines et de la construction de quelques blocs de latrines dans des écoles. Des curages de caniveau selon les périodes aux assistances sociales qui font de lui une légende dans sa zone, l’honorable Joachim AÏNA est jusqu’à ce jour fondateur d’un complexe scolaire, d’un collège d’enseignement général qui abrite un bloc d’enseignement Technique G1, G2, G3.

Premier titulaire sur la liste UDBN dans le 2è arrondissement de Ouidah, le bulldozer Joachim Eustache AÏNA, lourd de ses batailles et riches de ses expériences qui a traversé des générations, a décidé de conduire la liste de son parti en vue d’orienter et d’assister les jeunes de Ouidah pour une postérité pétrie de sagesse et moulée de valeurs afin que l’héritage ne souffre d’aucune hypothèque.

 

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français