Bénin/Editorial: La disparition « immodeste » de Toboula.

La disparition "immodeste" de Toboula, l'éditorial de Emmanuel Dulac Houssou
0
493

Par Emmanuel Dulac Houssou

Depuis quelques mois, les béninois en l’occurrence les habitants de Cotonou, département du Littoral ont la nostalgie de leur ex-préfet Modeste Toboula.  En effet, suite à une succession de faits diversement interprétés par l’opinion publique, il a disparu de l’échiquier sociopolitique du Bénin.

Où est-il? Que fait-il? Qu’est-il devenu ?

Autant d’interrogations qui font couler assez de salive et font générer assez de jus de méninges au sein de l’opinion publique à qui rien n’échappe visiblement.

Faut-il le rappeler, le “géant” Toboula imposait de par sa taille, une discipline “herculéenne” dans le département du Littoral qu’il administrait avec fougue et autorité. Il était même aux fronts avec les éléments de la Police républicaine pour dégager les artères et les espaces publics occupés, entre autres. Les voix imprudentes l’ont d’ailleurs ironiquement surnommé  «Président de Cotonou».

Au grand dam, des esprits intègres et avertis, M. Modeste Toboula succomba à l’indiscipline et tomba sous le coup de la loi. Entre fatalité, coups du destin et négligence, l’opinion publique n’est pas parvenue à une qualification unanime et adéquate.

LIRE AUSSI: Editorial: Après 60 d’indépendance des colonies françaises, l’Afrique a t-elle refusé le développement?

Comment les grands maîtres d’hier peuvent devenir de mauvais élèves aujourd’hui ?

Suite à une enquête qui a révélé qu’en dépit du décret n°2005-684 du 3 novembre 2005 portant classement de la zone à vocation touristique exclusive de la route des pêches, des spéculations de toutes sortes ont été conclues sur ce domaine de l’Etat, des années antérieures jusqu’en 2018 et 2019, en violation de la loi, Toboula aurait lui-même franchi la ligne rouge qu’il a pris l’habitude de tracer à ses administrés.

Il perdra son poste, son titre, son autorité.  Le Conseil des ministres en date du 19 février 2019 a décidé de relever de ses fonctions, le préfet du département du Littoral, monsieur Modeste Toboula, et de confier son intérim, jusqu’à nouvel ordre, à monsieur Jean-Claude Codjia, préfet du département de l’Atlantique. Il sera ensuite condamné à un an d’emprisonnement et à deux millions d’amende, pour affaire de litige domanial.

Incarcéré à la prison civile de Missérété , la nouvelle d’une preuve de discipline légendaire tomba au sein de l’opinion publique. C’est ainsi que se propagea la rumeur de sa bonne conduite. Suite à une maladie que les ″médecins béninois n’ont pas pu contrôler″, l’ex-préfet Modeste Toboula sera évacué au Maroc pour raisons sanitaires.

Emmanuel Dulac Houssou, Journaliste, Editorialiste

Mais pourquoi au Maroc?

Des lieux de son traitement, il va bénéficier d’une liberté conditionnelle pour bonne conduite en prison_À l’évidence les autres prisonniers doivent en tirer exemple_Ils bénéficieront eux-aussi de liberté conditionnelle, dès lors qu’ils seront disciplinés.

Peu de temps après sa mise en liberté conditionnelle, Modeste  Toboula est rentré à Cotonou en Octobre par Royal Air Maroc, selon l’information relayée par Frisson Radio. Mais depuis lors, silence de cimetière, plus aucune nouvelle de lui.

La rumeur et les mauvaises langues racontent sûrement à tort et à travers que  l’ex-Préfet menait nuitamment sa vie pour des raisons ″diverses de divertissement″. Les cotonois connus pour leur ″kpakpatoïa″ auraient sûrement débité des ″âneries″  sur le compte de l’homme même si, pendant qu’il était en fonction, l’ex-préfet enchaînait les sorties nocturnes en boite de nuit et à visage découvert.

Où est-il vraiment ? S’agit-il des consignes de son médecin? Que devient-il? L’histoire est-elle finie? 

Autant de préoccupations qui taraudent les esprits. De toute façon, ce silence radio après le retour au bercail de l’ex-Préfet n’est pas de nature à situer  l’opinion publique sur la situation actuelle de leur ″autorité bien aimée″.

Il convient à l’entourage de l’ex-préfet du Littoral Toboula de déchirer avec modestie le voile du silence afin de nettoyer l’écurie d’Augias.

 

Ce serait bien!

 

 

 

 

 

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français