Bénin: Jean Michel Abimbola lance la 4e édition du Festival International de Porto

0
212

Par Roland Djossou

Le stade Charles de Gaulle de Porto Novo a abrité le samedi 04 Janvier les festivités entrant dans le cadre du lancement de la 4e  édition du FIP.

Trouvez ici en intégralité le discours du Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Babalola Jean-Michel Hervé ABIMBOLA qui a procédé au lancement du Festival qui va durer du 04 au 12 Janvier 2020.

Festival International de Porto Novo

A lire aussi: Bénin: Porto-Novo accueille la 4 ème édition du Festival International (FIP 2020).

C’est un honneur tout particulier pour moi de prendre la parole en ce jour pour saluer le courage et l’abnégation des filles et fils de Porto-Novo dont l’inspiration a permis de comprendre à quel point le patrimoine, les cultures, les arts, la mémoire et les coutumes sont précieux.

Mesdames et Messieurs ;

Depuis le 6 avril 2016, notre pays le Bénin a repris son destin en main comme ce fut le cas en 1990. De l’avis des experts, la conscience patrimoniale de notre pays s’est sensiblement accrue. Depuis trois ans, le premier responsable du pays, le Président Patrice TALON, témoigne un grand intérêt à la culture comme moteur d’un tourisme responsable, gage du développement socioéconomique intégré de notre pays.

Qu’il me soit permis de dire l’admiration du Gouvernement pour les choix judicieux et ambitieux qu’ont fait, il y a quatre ans, le Conseil municipal de Porto Novo et le Maire en instituant le Festival International de Porto Novo, le FIP.

Distingués invités ;

Nous voici réunis pour la quatrième (4ème) fois consécutive dans cette cité historique, cette ville aux trois noms ; nous voici réunis, disais-je, à Porto-Novo, dans la cité des « Aïnonvi » pour célébrer ce qui nous caractérise, ce qui nous réunit, ce qui nous élève bien au-dessus des vicissitudes, ce qui nous distingue dans le concert des nations ; nous voici réunis autour de notre culture.

Pendant une semaine, Porto-Novo va montrer au monde son exception culturelle dont le FIP n’est que l’enveloppe médiatrice. Le FIP constitue en effet une vitrine du Bénin à travers sa capitale, dont il offre l’occasion de mettre sous les feux de la rampe l’immense patrimoine culturel matériel et immatériel.

Ce faisant, vous conviendrez avec moi que le Festival International de Porto-Novo s’impose comme un rendez-vous incontournable, non seulement pour drainer des touristes vers la Capitale, mais aussi pour l’épanouissement de la population béninoise établie, ou de passage à Porto-Novo pendant cette période.

En effet, « Hogbonou », «Adjatchè » ou encore Porto-Novo est un musée à ciel ouvert où flamboie une architecture inspirée et nourrie par le pittoresque. Ce sont ses églises, fruit des traces coloniales, ses mosquées au style baroque revisité par la touche afro brésilienne, ses villas, ses façades, ses musiques, sa cuisine, ses cultes, ses danses, ses scènes de vie, sa bonne humeur. Tout ceci fait l’identité de Porto Novo. Cette identité, c’est aussi le vodoun ; science, croyance, culte, religion, art de vivre, mais surtout source de fierté et d’affirmation de notre particularité culturelle et de notre richesse historique. Cette science a une place importante dans les activités intellectuelles et artistiques de ce 4ème Festival International de Porto-Novo à travers la thématique intitulée : «Quatre millénaires de techniques, arts, métiers et cultes des métaux dans la baie du Bénin et son arrière-pays : quelle place à la divinité Ogu/Gu au XXIème siècle ? ».

– Distingués invités ;
– Mesdames et Messieurs ;
– Populations de Porto-Novo ;

Le Festival International de Porto-Novo est une opportunité de réaffirmer et de louer l’ambition du Chef de l’État de mettre l’outil touristique au service du développement économique du Bénin. Il assure une visibilité plus grande et un intérêt certain pour le Bénin, ses cultures, ses efforts à mettre en lumière ses richesses touristiques, sa volonté d’être désormais un modèle de croissance économique et de développement humain durable. L’ambition dont il s’agit se traduit par la plupart des grands chantiers de rénovation, la construction d’équipements culturels dans plusieurs communes, la concrétisation des projets tels que la Route des couvents Vaudoun/Orisha, les Tata premium. Dans ce registre, l’accélération du processus négocié de restitution des biens culturels d’origine béninoise actuellement dans des collections en France, la festivalisation de certains événements culturels dans nos communes, et la patrimonialisation de certaines pratiques sociales ne devront pas échapper à notre attention. Ils sont autant de défis que les cadres du ministère et de l’Agence nationale de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (ANPT) travaillent à relever.

Mesdames et Messieurs ;

Ce déploiement d’énergie est une première dans notre pays et c’est pourquoi nous encourageons la contribution des collectivités locales à qui incombe le développement culturel local. L’État quant à lui se portera toujours prêt pour tout appui technique et institutionnel.

C’est pour moi le lieu de remercier le comité d’organisation pour la qualité du travail abattu. Je sais combien les équipes de la Commune de Porto-Novo ont travaillé pour arriver à ce résultat ; soyez-en félicitées. Je remercie aussi les responsables de l’École du patrimoine africain, sans oublier les cadres à divers niveaux du ministère en charge de la culture qui se sont mobilisés pour apporter l’assistance nécessaire à la réussite de cette organisation.

Je voudrais enfin conclure en souhaitant que les autres communes imitent Porto-Novo afin que rayonne notre culture et que nos populations résidentes ou en transit en soient inondées.

C’est sur cette invitation que je déclare officiellement lancée, ce samedi 4 janvier 2020, la 4ème édition du Festival International de Porto-Novo.

Vive la culture au service de notre identité nationale ;

Vive le Bénin ;

Bonne et heureuse année 2020 à tous ;

Je vous remercie.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français