Bénin – Kidnapping à Ouèssè: détails et dernières évolutions sur l’affaire

Les deux otages libérés
0
1508

Au Bénin, des présumés braqueurs ont enlevés deux personnes, dans la soirée du lundi 07 septembre 2020, à Touï, dans la commune de Ouèssè. Quelques heures plus tard, les auteurs de ce kidnapping ont réclamé la somme de 11 millions avant la libération des otages. Une enquête a été conjointement ouverte par la police et les renseignements.

 

Alors qu’ils se rendaient à Parakou, trois personnes à bord d’un véhicule 4×4, sont tombées dans une embuscade orchestrée à Touï par des présumés braqueurs. Deux personnes dont le chauffeur et l’un de ses passagers qui est d’ailleurs une dame, ont été enlevées. C’est la troisième personne à bord du véhicule, qui a pu alerter la police après s’être sauvé des griffes des malfaiteurs.

 A LIRE AUSSI: Bénin: 02 réseaux de présumés braqueurs démantelés à N’Dali

Négociations entre les ravisseurs et la police

Informés, les éléments de la police ont aussitôt ouvert une enquête aux fins de libérer les otages et mettre la main sur les présumés ravisseurs. Selon Fraternité Fm, les auteurs de cet enlèvement ont joint la police pour réclamer une rançon. Dans un premier temps, la somme de 50 millions de FCFA, a été réclamée par les ravisseurs qui finiront par baisser ladite somme.

Après des négociations avec la police républicaine, ils réclameront comme seule condition pour libérer les otages, la somme de 11 millions FCFA. Selon les précisions apportées par BWTV, cette condition n’a pas encore reçu l’assentiment des éléments de la police qui ont d’ailleurs, poursuivi les négociations avec les ravisseurs.

 A LIRE AUSSI: Bénin: la police met la main sur des fabricants de faux billets à Parakou

Les otages libérés

Sans qu’ils n’aient reçu le moindre copec, les ravisseurs ont du libérer le chauffeur et la dame, dans la nuit du 10 au 11 septembre 2020. C’est l’information rapportée par Fraternité Fm qui a ajouté que les éléments de la police républicaine et les services de renseignement restent aux trousses des présumés ravisseurs, actuellement en cavale.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français