Bénin: lettre ouverte de Noé Dotou au ministre Oswald Homéky

0
598

A la faveur d’une lettre ouverte adressée ce lundi 27 juillet 2020 à Oswald Homéky, le ministre béninois des sports, Noé Kassius Dotou, Consultant en Communication a salué des «actions phares de l’homme qui le rapprochent davantage de la jeunesse» avant de lui faire d’importantes invites.

 

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la lettre de Noé Kassius Dotou

A Monsieur le Ministre Oswald HOMEKY,

Monsieur le Ministre à l’entame, permettez-moi en tant que compatriote béninois (citoyen engagé et immergé au sein de la jeunesse) de vous adresser mes distinguées félicitations pour la confiance qu’a placée en vous notre Souverain Président Patrice TALON depuis 2016, en vous nommant à ce poste de Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, réduit enfin, après un remaniement, au ministère des sports et de la jeunesse. Cette responsabilité combien lourde et immense, vous l’assumez brillamment avec admiration et prestance dès vos premiers pas expérimentaux jusqu’aux œuvres éloquentes qui confirment aujourd’hui que le Chef de l’Etat ne s’était pas trompé de choix. En dehors des nombreux actes prestigieux qui reflètent la pertinence de votre engagement républicain, il me parait anodin de rappeler ici l’historique épopée réalisée par les Ecureuils lors de la CAN 2019 sous votre couvert. Tenez, puisque cette prouesse n’a souffert d’aucune ambiguïté pour hisser notre commun Pays au palmarès des grandes nations footballistiques, votre nom aussi s’enracinera dans la mémoire collective du peuple béninois tel un souvenir ineffaçable. Autrement dit, cela s’établit comme une évidence naturelle que ni la jalousie ni vos détracteurs aux yeux rouges d’alligator ne peuvent empêcher de résister aux caprices du temps.

LIRE AUSSI: Bénin: DJ Couclick inaugure son atelier, sur initiative du ministre Oswald Homéky

Monsieur le Ministre, à la vérité je ne vous connais pas particulièrement, pas plus d’ailleurs que vous ne devez me connaître. Cependant votre réputation d’homme politique de convictions, en tant que jeune leader à la parole franche, me laisse bougrement espérer le meilleur pour notre jeunesse. Plutôt votre jeunesse ! Que serait donc ce meilleur ?

D’ailleurs, depuis quelques temps déjà, vous vous illustrez dans la florissante actualité de la jeunesse par une pléthore d’actes phares que ne vous requièrent guère les prérogatives de votre mission gouvernementale. Ceci dit, grâce à votre sensibilité manifeste à laquelle se greffe un leadership solidariste, beaucoup de gloires (comédiens, chanteurs, poètes…) humiliés, abusés, jetés aux oubliettes et végétant dans un état de délabrement avancé, ont retrouvé l’espoir dont ils ne rêvaient plus. Par surcroît, des entrailles de votre silencieuse générosité, un sobriquet tonne dans le Bénin d’aujourd’hui comme l’hymne de la grande Victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie de 1945. Il vous a fallu aller en renfort à DJ COUCLIK, SOMMET DES SOMMETS dans son atelier de fortune les mains chargées d’un présent compatible à sa passion, pour qu’il soit devenu un proverbe, une légende, un influenceur ou pour être plus réaliste un ‘’buzzeur’’ validé, accordé, de notre temps, terme que je m’oblige d’emprunter au jargon en vogue. Bien plus que ce geste, c’est son atelier de vulcanisateur vous ayant accueilli il y a quelques mois qui a dû subir une métamorphose esthétique, un relooking carrément. Les informations en diffusion sur les médias sociaux mentionnent à profusion que le jeune DJ qui conjugue désormais platine et pneus doit ce chef-d’œuvre à votre extrême altruisme. Plus encore, malgré votre agenda plein comme un œuf, c’est le groupe folklorique d’interprétation DJIHOGAN qui vous avait reçu naguère en pleine séance de répétition.

Oswald Homéky, Ministre béninois des Sports

En effet, ces déplacements non seulement sont symboliquement évocateurs de la noblesse de votre cœur, mais démontrent bien loin votre implication para-ministérielle à porter l’éclosion des pépinières de talents qui ne nécessitent qu’un léger coup de pouce pour propulser le Bénin au concert des nations illuminées. Plus que convaincu, je parie, sans aucun risque de me leurrer que cette visite boostera dans l’univers de ce creuset une détermination ultra offensive à se donner plus amplement à la tâche. Quand il s’agit de conduire une initiative des jeunes au succès ou d’exprimer votre assistance solennelle aux uns et autres dans les situations sombres, votre volonté ne se fait aucunement prier. Au-delà d’une qualité humaniste rare, ces gestes reflètent une grâce béate qui vous distingue de la foultitude des hauts perchés à la tête de notre pays. C’est ce que la jeunesse, investie dans divers secteurs socioprofessionnels, réclame de nos dirigeants, sans cultiver l’attentisme bien sûr. Pas plus ! Merci à vous d’avoir compris le langage de la jeunesse. Ça vous sied aux yeux du peuple entier et vous élève auprès de Dieu !

LIRE AUSSI: Benin – Célébration de la Tabaski: l’Union Islamique informe sur la date

Eu égard, il serait souhaitable Monsieur le Ministre, que votre cœur devienne davantage la Maison Commune de ces millions de jeunes en quête d’espoir, de perspectives, de voies et de voix. De ces milliers d’acteurs culturels, d’acteurs de disciplines sportives, de ces milliers d’artistes, (bien souvent en déshérence) à la recherche de véritable interlocuteur à même de les écouter, de les entendre et de les comprendre. Mieux de les…. Si je n’avais qu’un mot pour formuler mes (nos) attentes, ce serait celui de la PROXIMITÉ avec vous.

Monsieur le Ministre, la Jeunesse est notre bien le plus précieux, or elle vacille actuellement entre espoir et résignation, entre doute et découragement, entre volonté, engagement et abandon…Bien vrai, vous n’êtes pas le Ministre de l’Emploi, vous n’êtes pas non plus le Ministre de l’Education mais sans doute, vous êtes plus que cela: vous êtes le Ministre en charge de l’épanouissement de cette jeunesse qui représente plus de 50% de la population, vous êtes en charge de celles et ceux qui sont et seront notre prolongement, vous êtes en charge de ce « supplément d’âme » sans lequel nul jeune ne pourra devenir un adulte responsable, conscient et bien dans sa peau.

LIRE AUSSI: Bénin – Coronavirus: un nouveau décès et 1 770 cas confirmés au total

La jeunesse doit être DE PROXIMITÉ, la culture doit être DE PROXIMITÉ, le sport doit être DE PROXIMITÉ :  face à la fascination de la mort, que veulent exercer sur nos jeunes, les semeurs de haine, soyez davantage donc celui qui, avec tous les acteurs associatifs, culturels et sportifs saura leur donner l’envie d’une autre vie. Nous avons la chance de posséder de grands, de très grands artistes qui font vivre la Culture, l’enrichissent, lui permettent d’avoir des racines et des ailes, qui lui font dépasser nos frontières, nous possédons de grands, de très grands sportifs en herbe comme connus. Ils ont tous besoin d’être soutenus, aidés, valorisés et sortis la tête de l’eau. Vous le pouvez. L’artiste Nikanor ne s’est pas plu de vous baptiser Jeune Fort par condescendance.

LIRE AUSSI: Bénin: le délai de prescription de l’action publique modifié au parlement

Ce concept que vous incarnez au sein de la génération actuelle résonne bien plus qu’un simple éloge. C’est un appel à la responsabilité. Oui, un appel sacerdotal des jeunes hommes et jeunes femmes.Toutes et tous étant des vecteurs de notre renommée à travers le monde, toutes et tous étant des modèles porteurs d’images valorisantes pour notre époque. Nous avons la chance de posséder une Jeunesse magnifique, volontaire, patiente, enthousiaste, bourrée de talents… mais livrée à elle-même, travaillée au corps par des courants haineux, confrontée au manque de considération, de perspectives, de prise en considération. Nos jeunes sont, au mieux, considérés comme des figurants, au pire, comme ce que votre collègue Professeur Mahougnon KAKPO appelait les ‘’mois vides ou les débris humains’’. Régulièrement en manque d’interlocuteurs, de partenaires, de parrain ou co-acteurs, nous jeunes avons pourtant tous les atouts pour mûrir le développement de ce pays, secteur par secteur ! Maisons des jeunes obsolètes et délaissées, centres culturels et de loisirs au rabais, cinémas et théâtres des communes en désuétude, terrains de sports de proximité phagocytés, association de jeunes marginalisées…tout est à (re)construire, tout peut -et doit- renaître, C’EST POSSIBLE dans vos mains, les jours à venir.

LIRE AUSSI: Bénin: la police démantèle plusieurs ghettos à Parakou

Monsieur le Ministre, appuyez-vous sur cette jeunesse, associez- la bien plus, permettez-lui de s’approprier votre politique, celle du gouvernement donc. Offrez-lui la possibilité d’influer sur les choix… Pourquoi ne pas commencer (ce serait un signal fort) en associant cette jeunesse à la gestion et à l’animation des Maisons de Jeunes dont le rôle pourrait être le moteur de cette RENAISSANCE que nous appelons de nos vœux. La concertation, la complicité, la co-connaissance, la co-animation… Bref, la solidarité, sont la clé de la RENAISSANCE DE NOTRE JEUNESSE.

Quel est cet homme qu’un jeune Ministre si visionnaire ! Oh qu’est-ce qu’il me dompte à m paraître admiratif de son Leadership ! Bon vent à vous et que cet engagement ne s’estompe si près de vos semelles. Je le veux plus hyper expressif, bien plus signifiant que le géant Rêve de Martin LUTTER KING pour la race Noire.

Achevé à Abomey-Calavi ce samedi 25 juillet 2020, au creux de la nuit témoin

Noé Kassius DOTOU, un compatriote admiratif de votre engagement.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français