Bénin: l’UPMB dénonce des dispositions liberticides du Code du numérique

« L’UPMB va poursuivre son plaidoyer pour la relecture de cette loi (...) », Zakiath Latoundji
0
149

La présidente de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB) a dénoncé, mercredi 24 juin 2020, les dispositions liberticides du code du numérique qui ont conduit à l’incarcération du journaliste Ignace Sossou.

 

En réaction à la libération du journaliste béninois Ignace Sossou, précédemment emprisonné pour avoir relayé via twitter des propos du procureur Mario Mètonou, l’UPMB est revenu sur certaines dispositions liberticides du code sur le numérique. Selon Zakiath Latoundji, présidente de l’UPMB, le code du numérique semble remettre en cause la dépénalisation du délit de presse, consacrée par le code de l’information.

LIRE AUSSI: Bénin: CFI médias salue la libération du journaliste Ignace Sossou

Dans sa réaction, elle a réaffirmé que « l’UPMB va poursuivre son plaidoyer pour la relecture de cette loi, qui fait reculer le Bénin sur la voie de la promotion de la liberté d’expression et plus spécifiquement de la liberté de la presse dans la sous-région ».

LIRE AUSSI: Bénin: la réaction du journaliste Ignace Sossou à sa sortie de prison

Par cette même occasion, l’Union des professionnels des médias, a exprimé sa joie de voir le journaliste Ignace Sossou, libre de ses mouvements. « C’est un jour de grand soulagement pour l’ensemble des acteurs des médias et citoyens épris de liberté et de justice dans notre pays », a  Zakiath Latoundji, présidente de l’UPMB.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français