Bénin: Patrice Talon revient sur le sens à donner au terme « Serrer la ceinture »

1
982
Patrice-Talon-T

En tournée nationale dans plusieurs communes du Bénin, le Président Patrice Talon présente les acquis de son Programme d’Actions du Gouvernement. Dans le département du Couffo qu’il parcourt depuis lundi 23 novembre 2020, il est revenu sur le sens à donner au terme « Serrer la ceinture ».

 

Patrice Talon oriente davantage la compréhension à avoir de l’expression « Serrer la ceinture ». Au cours de sa tournée nationale, placée sous le sceau de la réédition de compte, le Président béninois, pour avoir fait cet appel à son peuple, a expliqué l’intention dans laquelle, il a employé ladite expression. Selon lui, il ne s’agit pas pour les fonctionnaires par exemple de ne pas faire usage de leur salaire à leur guise. “Est-ce qu’on a déjà demandé à quelqu’un, dans son salaire, dans ses recettes, de ne pas faire ce qu’il veut avec son argent?”, s’est interrogé Patrice Talon. A l’en croire, l’expression « Serrer la ceinture”, est une manière courtoise de conscientiser les béninois à des pratiques saines et de bonne moralité.

A LIRE AUSSI: Bénin: la tournée du Chef de l’Etat est un “tour du propriétaire” selon Alain Orounla

“Quand je dis de serrer la ceinture, c’est une manière polie de demander aux gens de ne plus voler, c’est tout”

Patrice Talon 

Face aux populations de Toviklin où il était lundi 23 novembre, dans le département du Couffo, le Chef de l’Etat béninois a demandé à chaque béninois de se contenter de ce qu’il gagne. Pour lui, la corruption et la gabegie sont la source des travers que notre pays a subi de par le passé. Patrice Talon a également indiqué que l’argent de l’Etat rigoureusement géré, sert désormais à construire les infrastructures routières, les hôpitaux; à garantir les cantines scolaires et autres chantiers qui améliorent le quotidien des béninois.

A LIRE AUSSI: Bénin: “A cette date, le Bénin doit zéro francs au Nigeria et au Ghana”, Patrice Talon

Le président Patrice Talon a également rassuré les populations de ce que son gouvernement a engagé plusieurs reformes dont les fruits sont déjà perceptibles. Ce que le porte-parole du gouvernement a entériné dans sa restitution du jour. “Le serrage de ceinture est une forme de gouvernance qui met de l’ordre dans les finances publiques et moraliser les uns et les autres pour accroître les acquis communs de développement”, confie Alain Orounla.

1 comment

  1. Félix Dako 25 novembre, 2020 at 17:19 Répondre

    Il l’a bien expliqué . Chacun doit se contenter de son salaire pour faire ses dépenses . On ne doit pas avoir toujours l’envie de détourner les fonds de l’état . On doit compter sur ses propres forces .

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français