Bénin – Présidentielle 2021: “Le parrainage, c’est du pipi de chat”, Ganiou Soglo

0
752

L’ancien ministre béninois de la culture, Ganiou Soglo était sur l’entretien «Tribune Libre» du lundi 26 octobre 2020. Abordant la présidentielle de 2021, il a indiqué que le parrainage est une “chose ridicule, peu impressionnante”.

 

Membre de la coalition de la rupture jusqu’à la prise de pouvoir du Président Patrice Talon, l’ancien ministre Ganiou Soglo ne partage pas les réformes de l’actuel président béninois. Alors qu’il était sur l’entretien Tribune Libre du lundi 26 octobre 2020, il a brièvement évoqué les raisons qui ont conduit à cette séparation. Selon lui, les reformes engagées par le régime Talon, ne sont pas de nature à sauvegarder les libertés individuelles et publiques. «“Je n’ai pas été convaincu de sa soi-disante réforme du système partisan qui a amené d’autres voix à ne pas se représenter à l’Assemblée Nationale”, a-t-il laissé entendre.

 A LIRE AUSSI: [Tribune Libre]: Démocratie, Etat de droit et Parrainage au Bénin: Ganiou Soglo en parle (vidéo)

“Le parrainage, c’est du pipi de chat”

Ganiou Soglo

Sur la question du parrainage, l’ancien ministre a estimé que “c’est l’arbre qui la forêt”. “Comment voulez-vous aller à une élection présidentielle pendant que vous ne contrôlez pas la liste électorale?”, s’est il interrogé. A l’en croire, le parrainage est un os jeté à la classe politique pour l’endormir. Le fait qu’aucun membre de l’opposition ne soit ni à la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA), ni à la Cour Constitutionnelle, constitue pour le fils de l’ancien président Nicéphore Soglo, une “malice” qui ne crédibilise pas le parrainage. “Le parrainage, c’est du pipi d’chat”, a-t-il martelé.

A LIRE AUSSI: Bénin – “Restauration de la démocratie”: Galiou Soglo, « J’y laisserais ma vie s’il le faut »

“Celui qui va aller à l’élection avec les parrainages du Président Talon (…) c’est qu’il s’est entendu avec lui”

Ganiou Soglo

Le nouveau code électoral en vigueur au Bénin fait obligation à tout candidat à la présidentielle de recourir au parrainage des maires et députés. Ce qu’aucun leader ou parti de l’opposition ne pourrait avoir, malgré les six (06) mairies dont disposent les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). Selon Ganiou Soglo, tout candidat qui aurait réussi à avoir les parrainages des députés et/ou maires de la mouvance se serait entendu avec le Président Patrice Talon.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français