Bénin – Présidentielle 2021: Sévérin Adjovi, potentiel soutien à Patrice Talon?

0
376

L’ancien maire de la ville de Ouidah a fait une importante déclaration sur ses liens de «fraternité» avec le Président béninois, Patrice Talon. A travers une publication dans l’un de ses fans clubs, il a évoqué la probabilité qu’il soutienne la candidature de l’actuel Chef de l’Etat béninois à la présidentielle de 2021.

 

Alors que les béninois attendent qu’il confirme sa candidature à la présidentielle de 2021, Patrice Talon pourrait compter sur le soutien de Séverin Adjovi. C’est ce qu’on pourrait retenir en effet, de la déclaration du président du RDL-Vivoten, intervenue à quelques mois de cette échéance électorale. Pour l’ancien maire de Ouidah qui est d’ailleurs revenu sur sa condamnation à 07 ans de prison ferme, dans un dossier qu’il a qualifié lui-même de politique, le Président Patrice Talon reste un «frère».

 A LIRE AUSSI: Benin: Sévérin Adjovi condamné à 7ans par la Criet pour plusieurs chefs d’accusation

“On a beau dire, c’est mon frère, je ne peux pas le rejeter. Vous me comprenez, je ne peux pas le rejeter même si lui veut me faire du mal“

Séverin Adjovi

Appel à la paix et à la cohésion

La situation sociopolitique actuellement en vogue au Bénin préoccupe l’ancien maire de Ouidah, ville originaire du Président Patrice Talon. Dans son adresse, il a lancé un appel important à l’ensemble des acteurs politiques, qu’ils soient de la mouvance ou de l’opposition. Séverin Adjovi appelle en effet, à la paix et à la cohésion nationale en invitant tout particulièrement, le Chef de l’Etat à garantir une présidentielle inclusive en 2021. Selon lui, il faut éviter à tout prix des effusions de sang dans le cadre de ce scrutin, a rapporté BWTV.

 A LIRE AUSSI: Bénin – Présidentielle 2021: “Le Vice-président peut ne pas être du BR, ni de l’UP”, Alain Orounla

Organisation d’un dialogue national

Contrairement à Alain Orounla, le Porte-parole du gouvernement qui a rassuré dimanche sur la radio nationale que la présidentielle de 2021 est suffisamment ouverte, la lecture de Séverin Adjovi est toute autre. Il pense pour sa part, qu’il faut permettre à toutes les personnes qui aspirent à cette haute fonction de participer au scrutin sans difficultés. Pour cela, il propose l’organisation d’un dialogue national. Selon lui, ce conclave va permettre à toutes les parties prenantes de trouver un consensus autour des conditions d’organisation du scrutin.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français