Cameroun – Législatives 2020: L’Union Africaine déplore un faible taux de participation des électeurs

L'UA souligne la faible participation des électeurs aux législatives
0
56

La mission d’observation de l’Union Africaine a dévoilé mardi 11 février 2020, devant la presse à Yaoundé, les premières conclusions à la suite des élections législatives. L’instance dirigée par Seyni Oumarou a déploré la faible participation des électeurs au scrutin.

Le scrutin s’est déroulé dans une atmosphère calme et paisible. Mais la mission d’observation de l’Union Africaine (UA) dirigée par l’ancien Premier ministre du Niger Seyni Oumarou souligne la « faible » participation des électeurs. Ceci dans un contexte de tension, marqué notamment par la crise anglophone et l’appel au boycott de Maurice Kamto arrivé officiellement second à la présidentielle.

« La mission a relevé une faible affluence dans les différentes localités couvertes. Le scrutin s’est tenu dans un contexte empreint de tensions politiques et sécuritaires et par l’absence de consensus entre les acteurs politiques, ce qui a pu affecter le caractère inclusif de ces élections et la mobilisation des électrices et des électeurs », a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI: Cameroun: Le gouvernement fustige les appels au boycott des élections législatives et municipales

Des frais de cautionnement trop élevés

« Seul le RDPC est en course dans la quasi-totalité des circonscriptions. La mission note à ce propos que le montant du cautionnement fixé à un million de FCFA pour les candidats titulaires et leur suppléant aux élections législatives paraît relativement exorbitant et est de nature à porter atteinte à l’égalité des chances » a poursuivi Seyni Oumarou.

L’Union africaine invite les autorités camerounaises à mettre en place « un cadre de dialogue et de concertation » pour « restaurer la confiance dans les processus électoraux » au Cameroun. Et à « renforcer l’indépendance » d’Elecam, la commission électorale, notamment en réformant le mode de désignation de ses membres qui, selon elle, reste actuellement « tributaire du pouvoir exécutif ».

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français