Côte d’Ivoire – An 1 du décès de DJ Arafat: Des milliers de « chinois » célèbrent le Daishikan à Abidjan

La mémoire de Yorobo célébré hautement célébré ce 12 août 2020
0
211

En Côte d’Ivoire, des milliers de fans surnommés les « chinois », ont commémoré mercredi à Abidjan le premier anniversaire de la mort de leur idole, le célèbre DJ Arafat, star du « coupé-décalé », décédé accidentellement à 33 ans le 12 août 2019.

« Nous sommes tous rassemblés à cause d’Arafat, c’est un monsieur à respecter. Bob Marley (mort le 11 mai 1981) a eu son 11 mai, nous, en Côte d’Ivoire, on a notre 12 août », a déclaré Amandine, 28 ans, sanglée dans un t-shirt noir à l’effigie de l’artiste, sur lequel on pouvait lire: « Arafat l’An 1 ».

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire : Le lieu d’accident de Dj Arafat redécoré par les autorités ivoiriennes

En effet, venus des différents quartiers d’Abidjan, les « Chinois » ont convergé vers le lieu de l’accident de moto où une stèle à sa mémoire a été construite. « C’était l’artiste du peuple, d’où son nom le président de la Chine populaire », rappelle Kévin Kra, arrivé depuis l’aube sur place.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: l’opposition réclame un audit international de la liste électorale

DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, est mort le 12 août 2019 des suites d’un accident de moto à Abidjan. L’annonce de sa mort avait donné lieu à des scènes d’hystérie parmi ses fans. Le Daishikan avait été désigné « meilleur artiste de l’année » aux Awards du coupé-décalé en 2016 et 2017. Il avait aussi été distingué en 2012 « meilleur artiste africain » au Kora Music Awards, récompenses musicales panafricaines.

Personnalité peu controversée parfois pour ses frasques, Arafat DJ reste l’une des voix inoubliables de la musique ivoirienne et africaine même après sa tragique disparition.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français