Côte d’Ivoire : la Cour Africaine exige la réintégration de Laurent Gbagbo sur la liste électorale

0
336

Dans une décision rendue vendredi 25 septembre 2020, la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) a ordonné aux autorités ivoiriennes de réintégrer l’ancien président Laurent Gbagbo sur la liste électorale.

Radié par la Commission électorale, Laurent Gbagbo pourrait bientôt être réintégré par les autorités ivoiriennes. En effet, sur décision rendue ce vendredi 25 septembre 2020, la Cour Africaine a fait injonction aux autorités ivoiriennes de « prendre toutes les mesures afin de lever tous les obstacles empêchant le requérant de s’enregistrer sur la liste électorale ». Par la même note, elle a ordonné à l’Etat ivoirien de « suspendre la mention de la condamnation pénale du casier judiciaire du requérant jusqu’à ce que la Cour se prononce sur le fond de la requête principale ».

 A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: « Laurent Gbagbo a commis des erreurs mais c’est un frère », Alassane Ouattara

Réintégration de Guillaume Soro

Dans une précédente décision, mardi 22 septembre 2020, la Cour Africaine a ordonné à la Côte d’Ivoire de surseoir à l’exécution de tous les actes pris à l’encontre de Guillaume Soro subséquemment à l’ordonnance du 22 avril 2020 jusqu’à la décision de la cour sur le fond de la cause.

 A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: « La place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne électorale mais en prison », Ouattara

Décision rejetée par l’Etat ivoirien

Face à cette première décision, le gouvernement du président Alassan Ouattara a manifesté une indifférence froide. A travers une réaction, l’Etat ivoirien a indiqué qu’en la matière, la seule instance habilitée à faire cette recommandation est le conseil constitutionnel. Ainsi, la décision de la Cour Africaine a été rejetée.

 

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français