Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo s’appuie sur Hamed Bakayoko pour instaurer le dialogue

0
264

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo a invité mercredi 04 novembre, le Premier Ministre Hamed Bakayoko à s’investir dans l’apaisement des tensions liées à la présidentielle du 31 octobre.

 

Face aux actes de violences qui s’observent entre le pouvoir du Président Alassane Ouattara et l’opposition ivoirienne, Laurent Gbagbo entre dans un rôle de rassembleur. Après avoir prédit la catastrophe à la veille du scrutin présidentiel du 31 octobre, l’ex-président prend contact avec le camp présidentiel. Dans la journée du mercredi 04 novembre, il s’est en effet, entretenu avec Hamed Bakayoko le Premier Ministre ivoirien chargé de la défense.

A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Guillaume Soro adresse un discours à la nation (vidéo)

Selon ses avocats qui ont d’ailleurs rapporté l’information, il a d’abord fait part de sa préoccupation et de son émotion après l’encerclement de la résidence de l’ancien président Henri Konan Bédié. L’ex-président s’est également inquiété du traitement infligé à plusieurs autres leaders de l’opposition qui pour rappel, ont constaté un échec du scrutin et ont crée un conseil national de transition à l’effet de créer le cadre et les conditions pouvant permettre selon eux, l’organisation d’une présidentielle transparente, inclusive et juste.

 A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire – Conseil de transition: la liste des membres du gouvernement

 Apaisement des tensions

Au cours de leur conversation, Laurent Gbagbo a invité le proche collaborateur du Président Alassane Ouattara à s’investir dans l’apaisement des tensions. Selon les précisions de Me Habiba Touré, l’une des avocates de l’ex-président, Hamed Bakayoko a été invité « à apaiser la situation en favorisant le dialogue plutôt que la répression ». L’ancien président s’est, dit-elle, « réjoui de la très bonne disponibilité du Premier ministre Hamed Bakayoko qui a promis de poser des actes en faveur de la décrispation du climat politique. »

 A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: des prémices d’une crise post-électorale après celle de 2010

Apôtre du dialogue

Depuis dix (10) ans qu’il a été arrêté après les violences post-électorales de 2011, Laurent Gbagbo n’est jamais entré en contact avec le pouvoir Ouattara selon son avocate. Ce geste qui intervient alors que de nombreux ivoiriens sont déjà décédés pour des raisons liées à cette présidentielle, s’inscrit dans un besoin de paix et de dialogue. L’ex-président porte ainsi, le manteau d’un apôtre de dialogue en appellant les protagonistes à négocier.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français