Côte-d’Ivoire: Le journaliste Noël Konan convoqué à la brigade de recherche

0
154

 

Le rédacteur en chef et journaliste d’investigation de « l’hebdomadaire l’éléphant déchaîné », Noël Kona aurait été convoqué pour avoir dénoncé la corruption dans une gendarmerie à Yopougon nous renseigne le directeur de publication de l’organe de presse ivoirien où intervient le convoqué.

De quoi s’agit-il ? À travers une publication sur sa page facebook, le directeur de publication de l’hebdomadaire « l’Eléphant déchaîné » Assalé Tiemoko, nous apprend que son journaliste d’investigations, Noël Konan aurait été convoqué à la brigade de recherche ce jeudi 26 décembre 2019, pour avoir dénoncé la corruption dans une brigade de gendarmerie de la commune de Yopougon dans un article.

Assalé Tiemoko, dans sa publication écrit : «Un « Elephant journaliste » à la Brigade de Recherche.
Noël Konan, journaliste d’investigation, rédacteur en chef de « L’Éléphant Déchaîné », est convoqué ce jeudi 26 décembre 2019, d’abord pour 11 heures (convocation initiale),puis maintenant pour 14 heures, suite à un coup de fil.» Avant d’ajouter par la suite, les motifs de la convocation adressée à son collègue «L’article pour lequel il est invité à un échange cordiale avec les gendarmes, portant sur de joyeuses pratiques de racket, a, selon les sources de « l’Éléphant », conduit à la mise aux arrêts, de deux personnes(. . .)»

«(. . .) « L’Éléphant », comme c’est de tradition chez lui, a de la mémoire et détient jalousement, la preuve matérielle indiscutable, sur la base de laquelle, l’article a été rédigé.» ajoute-t-il pour finir.

Pour rappel, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), lors d’un panel le lundi 9 décembre 2019 et à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre la corruption à travers le procureur militaire Ange Kessi, avait appelé a dénoncer le racket imputé aux forces de l’ordre et de sécurité : «Les ivoiriens n’aiment pas dénoncer leurs frères (les FDS). En général, ce sont les non-ivoiriens, des commerçants qui dénoncent le racket selon nos données».

Christophe Amoussou

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français