Etats-Unis: Qui est Joe Biden, le 46e président américain ?

0
81

Aux Etats-Unis, Joe Biden a remporté ce samedi 07 novembre, la Pennsylvanie et est devenu le 46ème président américain. Successeur du Président Donald Trump, qui est Joe Biden?

 

Joseph Robinette Biden Jr., dit Joe Biden, né le 20 novembre 1942 à Scranton (Pennsylvanie), est un homme d’État américain. Vice-président des États-Unis de 2009 à 2017, il bat le président sortant Donald Trump lors de l’élection de 2020 et devrait être élu 46e président des États-Unis par le collège électoral en décembre.

Sénateur fédéral pour le Delaware de 1973 à 2009, il est considéré comme appartenant à l’aile droite du Parti démocrate et préside le comité judiciaire et criminel de la chambre haute du Congrès de 1987 à 1995. Il est également à la tête à deux reprises, entre 2001 et 2009, du comité des affaires étrangères du Sénat.

Candidat sans succès aux primaires démocrates en vue des élections présidentielles de 1988 et à nouveau en 2008, il est choisi par Barack Obama pour être son colistier comme candidat à la vice-présidence des États-Unis pour l’élection de 2008. Élu avec celui-ci, puis réélu en 2012, il est le premier vice-président catholique dans l’histoire américaine.

En 2020, à 77 ans, il remporte les primaires démocrates et devient le candidat de son parti pour affronter le président sortant, Donald Trump, lors de l’élection présidentielle. Il choisit Kamala Harris comme candidate à la vice-présidence. Le 7 novembre suivant, Joe Biden est déclaré 46e président des États-Unis et aussi le plus âgé à occuper cette fonction.

A LIRE AUSSI: Présidentielle américaine: Biden au portail de la Maison Blanche, Trump menacé d’être expulsé

Joseph Robinette Biden, Jr. naît le 20 novembre 1942 dans une famille catholique irlandaise modeste de Scranton en Pennsylvanie. Il est le fils de Joseph R. Biden, Sr. et de son épouse Catherine Eugenia Biden (née Finnegan). Sa grand-mère paternelle, Mary Elizabeth Biden (née Robinette), descend de huguenots français ayant émigré en Angleterre puis en Pennsylvanie.

Joseph Biden grandit avec ses deux frères et ses deux sœurs, d’abord à Scranton puis, après ses 10 ans, à Claymont dans le comté de New Castle, État du Delaware, où son père (fils d’un ancien dirigeant d’American Oil Company ayant fait faillite) vend des voitures.

Diplômé d’histoire et de science politique en 1965 à l’université du Delaware, il poursuit des études supérieures à la faculté de droit de l’université de Syracuse. Il y rencontre Neilia Hunter qu’il épouse en 1966 et avec qui il a trois enfants.

Après avoir obtenu un diplôme en droit en 1968, il commence une carrière juridique à Wilmington (Delaware).

En décembre 1972, sa femme et leurs trois enfants sont victimes d’un accident de la route, leur voiture ayant été percutée par un tracteur de semi-remorque. Son épouse et sa fille Naomi Christina, âgée de treize mois, sont tuées, et ses deux fils sont gravement blessés. Par la suite, Biden déclare plusieurs fois que le conducteur du camion avait bu de l’alcool avant la collision, mais la famille du conducteur a nié cette affirmation et la police ne l’a jamais prouvée.

Joe Biden élève seul ses deux fils puis se remarie, en 1977, avec Jill Tracy Jacobs avec qui il a une fille, Ashley, née en 19819.

Son fils aîné, Beau Biden, est élu procureur général du Delaware en 2006 et 201010 après avoir été capitaine dans une unité de la garde nationale du Delaware, et avoir servi durant la guerre en Irak de 200310. Il meurt d’un cancer du cerveau en 2015.

Son second fils, Hunter Biden, est avocat à Washington ; sa participation à partir de 2014 au directoire d’une des plus importantes compagnies gazières ukrainiennes, Burisma (en) suscite des controverses en lien notamment avec la fonction de son père.

Président de la commission judiciaire du Sénat de 1987 à 1995, Joe Biden parvient à bloquer la nomination de Robert Bork à la Cour suprême des États-Unis et tente aussi, sans succès, de bloquer celle de Clarence Thomas, lors de sa nomination par le président George H. W. Bush. Les deux procédures sont marquées au Sénat par des attaques personnelles.

Candidat aux élections primaires démocrates en vue de l’élection présidentielle de novembre 1988, Biden est obligé d’abandonner la course présidentielle, à la suite du scandale provoqué par son plagiat d’un discours du leader travailliste anglais, Neil Kinnock, qu’il avait prononcé lors de sa campagne électorale dans l’État d’Iowa23.

Le scandale, révélé par l’équipe de campagne de Michael Dukakis, a également révélé une ancienne affaire de plagiat alors qu’il était étudiant en droit, vingt ans plus tôt. Son hospitalisation pour une double rupture d’anévrisme met fin à sa campagne électorale. Il lui faut sept mois de convalescence avant de revenir au Congrès.

En 2003, Biden refuse d’être candidat aux primaires démocrates malgré les sollicitations de son camp. Candidat putatif à la vice-présidence au côté de John Kerry en 2004, il fait publiquement part de son choix personnel pour un ticket présidentiel entre Kerry et le républicain John McCain, un ami personnel des deux hommes.

A LIRE AUSSI: Etats-Unis: Joe Biden succède à Donald Trump (Médias américains)

Vingt ans après sa première tentative, il est de nouveau candidat en vue de l’élection présidentielle de 2008. Aux primaires démocrates, il invoque une faible capacité de jugement de Barack Obama en matière de politique étrangère, affirme que ce dernier n’est pas prêt à être président et raille son style à l’emporte-pièce, déclarant qu’il « est le premier [candidat] afro-américain qui s’exprime bien, soit brillant, propre sur lui et beau garçon».

Il présente par la suite des excuses pour cette déclaration face aux accusations de racisme de plusieurs commentateurs politiques. Arrivé cinquième lors du caucus de l’Iowa, Joe Biden se retire de la course dès janvier 2008 sans prendre parti ni pour Barack Obama ni pour Hillary Clinton.

En août 2008, Barack Obama annonce l’avoir désigné pour être son colistier sur le ticket démocrate aux élections de novembre. En choisissant Joe Biden comme colistier, Barack Obama opte selon les médias pour un homme qui lui permet de se prémunir de l’accusation d’« inexpérience », notamment en politique étrangère.

Joe Biden devient le 47e vice-président des États-Unis le 20 janvier 2009, succédant au républicain Dick Cheney. Il est le premier vice-président américain issu du Delaware et le premier homme de confession catholique à occuper cette fonction. Sa prestation de serment, dirigée par le juge à la Cour suprême John Paul Stevens, a lieu au Capitole.

Durant les premiers mois de l’administration Obama, Joe Biden joue un important rôle de conseiller auprès du président même si son travail reste discret34. La vision de Biden de ce que doit être un vice-président marque clairement la rupture avec le très influent vice-président Cheney.

Le 6 novembre 2012, il est réélu vice-président en tant que colistier de Barack Obama. Il prête serment le 21 janvier devant le Capitole.

Dès 2017, les spéculations sur sa possible candidature aux primaires démocrates pour l’élection présidentielle de 2020 se multiplient, notamment après la publication de ses mémoires. Perçu comme le grand favori de la course s’il choisit de se présenter, il annonce sa candidature aux primaires le 25 avril 2019.

Avec Monde Actuel

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français