France: la Cour de justice ouvre une enquête contre le ministre Dupond-Moretti, l’ex-avocat d’Ajavon

0
749

En France, la Cour de justice a ouvert mercredi 13 janvier 2021, une enquête contre le ministre de la justice Éric Dupond-Moretti, l’ex-avocat de l’homme d’affaires et opposant béninois, Sébastien Ajavon.

 

Des ennuis judiciaires pour le ministre Eric Dupond-Moretti. La Cour de justice de la République française a ouvert une enquête aux fins de connaitre le rôle du ministre de la justice pour une affaire de prise illégale d’intérêts. C’est en effet, l’information rapportée mercredi par brief.me, qui a évoqué quelques détails liés à l’affaire. Selon le média, l’ouverture de cette enquête judiciaire par la Cour de justice française intervient à la suite de plaintes déposées par l’association anticorruption Anticor et trois syndicats de magistrats. Les plaignants reprochent à Eric Dupond-Moretti d’avoir demandé en juillet et en septembre 2020 une enquête administrative sur trois magistrats du parquet national financier (PNF).

 A LIRE AUSSI: Bénin – Présidentielle 2021: les exigences du Front pour la restauration de la démocratie

Le média indique également qu’un rapport de l’Inspection générale de la justice sur le fonctionnement de ce parquet remis quelques jours avant au ministre de la Justice reproche aux magistrats du PNF d’avoir consulté les relevés téléphoniques de plusieurs avocats, dont Éric Dupond-Moretti, pour retrouver une personne qui aurait informé en 2014 l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog qu’ils étaient sur écoute.

 A LIRE AUSSI: Bénin: l’opposition crée une nouvelle coalition contre la gouvernance de Talon

En Octobre 2018, Me Eric Dopnd-Moretti, encore dans ses fonctions d’avocat pénaliste avait défendu à l’époque, Sébastien Ajavon à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET), dans l’affaire 18 kg de cocaïne. Cette juridiction avait condamné l’homme d’affaires à la peine de 20 ans d’emprisonnement ferme et à une amende de 6 millions francs CFA. L’avocat devenu ministre de la justice plus tard a dénoncé à la suite du verdict, un procès inique à l’issue duquel, il estime que les droits de son client n’ont pas été respectés.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français