France: l’OFPRA donne les raisons de la suspension du Bénin (AFP)

1
1757

Le conseil d’administration de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) a donné les raisons de la suspension du Bénin, de la liste des «pays d’origine sûrs» pour un an.

 

Quelques jours après la suspension prononcée mardi 29 septembre contre le Bénin, l’OFPRA a justifié sa décision. C’est en effet, par la voix de Jean-François Monteils, le président du Conseil d’administration que l’Office a évoqué les raisons du retrait du pays de la liste des «pays d’origine sûrs» pour une période de douze mois. «L’OFPRA  a pris cette décision en raison de la situation des libertés publiques et politiques dans ce pays», a-t-il confié à l’AFP avant d’ajouter: «Le taux d’éligibilité pour les béninois arrivant en France est d’environ 25% (sur 100 demandeurs, 25 sont éligibles à l’asile), un chiffre assez élevé au regard des normes européennes».

 A LIRE AUSSI: OFPRA: le Bénin suspendu de la liste « des pays d’origine sûrs » en France

“Le Bénin est et reste un pays sûr”

Quelques jours après la suspension, le gouvernement béninois a réagi mercredi 07 octobre à travers son Porte-parole Alain Orounla. « Est-ce parce que tout va plutôt bien, puis que les droits de l’Homme, c’est une quête permanente au Bénin, que l’OFPRA se résout à considérer que notre pays n’est plus sûr ou pas ? ou est-ce le résultat d’une autoflagellation de nos compatriotes qui ne cessent de clamer partout que les libertés sont en recul au Bénin ? », s’était-il  interrogé après le communiqué de l’OFPRA. Pour lui, “Le Bénin est et reste un pays sûr”. Cependant Alain Orounla a rassuré que le Bénin a pris acte du communiqué de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides. Selon lui, le pays continuera de faire preuve qu’il reste et demeure un état de droit et de liberté.

 A LIRE AUSSI: Bénin – Présidentielle 2021: la date du premier tour du scrutin désormais connue

Quid de la notion de pays sûr? 

L’intégration à la liste des pays sûrs est subordonnée à des conditions énoncées dans le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile en France. Selon l’article L.722-1 du code «un pays est considéré comme un pays sûr lorsque sur la base de la situation légale, de l’application du droit dans le cadre d’un régime démocratique, et des circonstances politiques générales, il est démontré que, d’une manière générale, il est démontré pour les hommes comme les femmes, quelle que soit leur orientation, il n’ est jamais recouru à la persécution, ni à la torture, ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants et qu’il n’y a pas de menace en raison d’une violation qui peut s’étendre à des personnes sans considération de leur situation personnelle dans des situations de conflit armé international ou interne»

1 comment

  1. AITCHEDJI Pulcher Jonas Morems 13 octobre, 2020 at 12:05 Répondre

    Le bénin n’est plus un pays sûr,.. Foutaise oui, la côte d’Ivoire, le mali , le togo, sont des pays sûr ? La france a les foutaises. Qui sont ils pour dire quel pays est sûr ou pas? Du n’importe quoi.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français