Guinée: malgré les tirs de sommation et le coronavirus, Alpha Condé maintient le double scrutin

Elections législatives couplées au référendum malgré les tensions
0
129

En Guinée, l’incertitude règne à quelques heures des législatives couplées avec le référendum constitutionnel du dimanche 22 mars. En matinée du vendredi, des coups de feu ont été entendus dans la plus grande garnison du pays.

 

Des individus armés non identifiés ont effectué des tirs sporadiques au sein du Bataillon spécial de Conakry du camp Alpha Yaya Diallo sis dans la capitale Conakry. Selon des témoins cités par la presse locale, plusieurs coups de sommations ont retenti dans ce lieu de la majorité muette. Dans un communiqué publié en fin de journée, le ministre d’Etat à la défense a rassuré ses concitoyens sur l’évolution de la situation. Dr Mohamed Diane a indiqué que les forces de défense et de sécurité ont repoussé ces individus au sein du camp et procédé à l’arrestation de deux personnes. « La situation est sous contrôle et des enquêtes sont ouvertes« , a-t-il précisé. Pour l’heure, aucun détail important n’a filtré sur l’identité et les motifs de ces personnes.

LIRE AUSSI: Guinée Conakry – Crise préélectorale : Alpha Condé s’oppose la visite de Buhari, IBK et Akufo Ado dans son pays

A Conakry, la peur gagne les cœurs alors que les citoyens en âge de voter sont appelés aux urnes ce dimanche pour le renouvellement de l’Assemblée nationale. Ces législatives sont couplées avec le référendum constitutionnel. Le Front national pour la défense de la constitution, le FNDC, appelle le peuple à boycotter ce double scrutin. Pour Cellou Dalein Diallo et cie, les conditions ne sont pas réunies pour la tenue desdites élections. Il accuse également le président Condé de vouloir modifier la constitution de 2010 pour s’offrir un troisième mandat. La Cédéao, l’Union africaine et l’organisation internationale de la Francophonie s’étaient retirées du processus obligeant le dirigeant de 82 à reporter à maintes reprises le vote.

LIRE AUSSI: Guinée Conakry – Présidentielle 2020 : Alpha Condé vers un éventuel troisième mandat

Si tout semble désormais prêt, surtout le fichier électorale, la pandémie du coronavirus se positionne comme le nouvel opposant au régime de Conakry. Sa virulente propagation inquiète les différents acteurs et l’on se demande s’il est opportun de maintenir le vote au moment où sévit une crise sanitaire mondiale.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français