[Opinion] Bénin – Présidentielle 2021: Plus besoin de vendre Talon pour 2021

Une réflexion de l'ancien journaliste Philippe Nseck
0
550

Dans le cadre de la prochaine présidentielle au Bénin, plusieurs voix s’élèvent pour susciter la candidature du Président Patrice Talon à l’effet d’un second mandat. A travers une réflexion publiée, ce lundi 24 août 2020, l’ancien journaliste de la télévision nationale, Philippe Nseck a estimé qu’il n’est «Plus besoin de vendre Talon pour 2021 ».

 

Plus personne ne peut dire qu’il ne connaît  Patrice Talon. On aura plus besoin de le présenter, en tout cas pas à un béninois, résident ou non, sur le territoire national. Les actes posés au cours de ce quinquennat sont parlant. Talon, faut il le rappeler a fortement marqué son passage à la tête de ce pays, le Bénin. Sa méthode certes discutable, lui a permis d’ atteindre ses objectifs.
Aujourd’hui, chacun peut faire le bilan de ses quelques années de gestion du pouvoir d’Etat. Ceux qui le jugent favorablement s’activent déjà sur le terrain.

  A LIRE AUSSI: Bénin – Initiative « K.O pour Talon 2021 »: «C’est une vision et non une prophétie», Serge Dèfodji

L’ heure est venue de faire le bilan. De la ville à la campagne, chacun est suffisamment édifié.

Talon doit il être candidat à sa propre succession ?

Pour certains quid de sa propre promesse de ne faire qu’un seul mandat. Cet engagement, il l’ a pris en tant que candidat, rassurant en 2016 ses partenaires politiques et en allant même au-delà. Il en  parle dans son discours d’ investiture en tant que Président de la République élu, le 6 avril 2016 face au monde entier à Porto-Novo, capitale politique. Quelques mois  plus tard, il réaffirme ce désir de ne faire qu’un seul et unique mandat.  » En cinq ans réaffirme-t-il face aux journalistes, on peut faire le job »

A LIRE AUSSI: Bénin – Présidentielle 2021: « Si Patrice Talon est candidat, il sera élu K.O au premier tour», Armand Sounton

A quoi assiste-t-on aujourd’hui ?

Des appels pour susciter sa candidature. Les médias sont fortement mis à contribution pour relayer la nouvelle. On se croirait à une certaine époque. Celle des années  soixante (60), l’époque des partis uniques avec à leur tête des timoniers et pères de la Nation, autrement dit, des dictateurs. Est-ce de cela que rêvent certains béninois ?

A LIRE AUSSI: Bénin – Présidentielle 2021: Wilfried Houngbédji apporte de nouveaux éléments sur le parrainage

Je n’ en suis pas sûre. « A trop applaudir un danseur,  il finit par se tromper de pas », a dit quelqu’un.
Ceux qui sont entrepris pour entrer en campagne précosse pour un candidat ne faussent ils pas le jeu démocratique ? Cotonou et certaines villes sont envahies par  des supporters à la solde de ceux qui trouvent leur compte sous la gestion Talon pour crier.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français