Présidentielle en Guinée: la Céni dénonce de graves irrégularités à la veille du scrutin

0
142

A la veille du scrutin présidentiel en Guinée, quatre (04) commissaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ont dénoncé des manquements dans le processus électoral. 

 

Alors que guinéennes et guinéens s’apprêtent à aller accomplir leurs devoirs civiques dimanche 18 octobre, l’organe en charge de l’organisation du scrutin dénonce des irrégularités sur les conditions de transparence. Au nombre de quatre (04), certains commissaires de la Céni ont en effet énuméré sur cinq pages, des manquements et violations présumées du code électoral. Selon eux, les candidats ne disposent d’aucun moyen de preuve pour contester juridiquement les résultats. D’après leur rapport, il n’a aura qu’un seul procès verbal (PV) par bureau de vote. Ils ont également accusé une mesure d’interdiction de photographier ces procès verbaux; ce qui pourrait empêcher les partis en lice de faire quelque contestation juridique. Car, les fiches de résultats qui seront à la disposition des représentants n’auront aucune valeur juridique et ne pourront servir à des réclamations.

 A LIRE AUSSI: Présidentielle en Guinée: « Ceux qui veulent m’envoyer au cimetière (…) iront avant moi ! », Alpha Condé

«Des électeurs avec plusieurs cartes (…)»

Dans leur documents, ces membres de la Céni ont évoqué d’autres irrégularités qui pourraient toutefois mettre à mal la transparence du scrutin. Des cartes d’électeurs auraient disparu dans plusieurs localités du pays. De même, ils notent plusieurs doublons; ce qui explique que certains citoyens disposent à eux seuls, de plusieurs cartes.

A LIRE AUSSI: Présidentielle en Guinée: «Alpha Condé n’a plus la capacité physique et intellectuelle d’exercer la présidence», Cellou Dalein Diallo

Candidature controversée de Condé

Depuis l’annonce de la candidature du président sortant Alpha Condé, les manifestations en Guinée ont déjà fait près d’une centaine de morts, a précisé l’opposition. Après l’adoption d’une nouvelle constitution, l’octogénaire est candidat à sa propre succession et pour un troisième mandat. A cet effet, Cellou Dalein Diallo son principal adversaire au scrutin a d’ailleurs indiqué qu’il est “trop vieux” pour continuer à diriger la Guinée.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français