Présidentielle en Guinée: l’ONU met en garde contre les discours de haine

0
66

L’Organisation des Nations-Unies a mis en garde mercredi 07 Octobre 2020, les acteurs sociopolitiques contre les discours de haine en cette veille de la présidentielle du 18 octobre en Guinée.

 

A quelques jours seulement de la présidentielle du 18 octobre 2020 en Guinée, l’ONU alerte sur les discours de haine et ethnocentriques. En effet, à travers une prise de parole de Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des droits de l’homme, l’organisation s’est adressée aux acteurs impliqués dans la chaîne électorale en Guinée. « Les responsables politiques, en particulier les candidats à la prochaine élection présidentielle en Guinée, devraient s’abstenir d’invoquer des affiliations ethniques et d’utiliser un langage provocateur, lesquels pourraient conduire à de la violence, à de la discrimination et à d’autres violations des droits de l’homme », a indiqué Michelle Bachelet.

 A LIRE AUSSI: Présidentielle en Guinée: «Alpha Condé n’a plus la capacité physique et intellectuelle d’exercer la présidence», Cellou Dalein Diallo

Affrontements entre les ethnies Malinkés et Peuls

Ces mises en garde interviennent dans un contexte où les violences s’intensifient entre les ethnies des Malinkés et celles des Peuls; soutenant respectivement les candidats Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo. Face à cette situation, Michelle Bachelet s’est dit préoccupée des élans d’incitation à la violence qui pourraient s’avérer inévitables après le scrutin. « (..) Je suis profondément préoccupée par une rhétorique aussi dangereuse de la part des responsables politiques, qui pourrait, dans certains cas, constituer une incitation à l’hostilité, à la discrimination ou à la violence », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme.

 A LIRE AUSSI: Présidentielle en Guinée: « ll n’y aura jamais la guerre en Guinée », Alpha Condé

« ll n’y aura jamais la guerre en Guinée »

Alpha Condé

Au cours d’un meeting samedi 03 octobre dernier au Palais du peuple, le Président Alpha Condé a rassuré le peuple guinéen qu’il ne laissera pas la violence s’installer dans le pays. A cet effet, l’homme âgé de 83 ans et candidat pour un troisième mandat controversé, a appelé les électeurs à adopter des attitudes de paix surtout en cette veille de la présidentielle du 18 octobre 2020 en Guinée.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français