Editorial

[Opinion] : Composition du cabinet du maire de Cotonou, Luc Atrokpo devant une lourde équation

A l’issue des élections communales du 17 mai dernier qui ont consacré la victoire de l’Union Progressiste à Cotonou, où Luc Atrokpo a été désigné pour diriger la capitale économique, les artisans de sa victoire ont déjà entamé les tractations pour se positionner au sein de son cabinet. A travers cette analyse, Africaxó vous livre les probables membres du prochain cabinet du maire de Cotonou.

Quelques jours après l’investiture du nouveau Maire de Cotonou, la situation est loin d’être confortable au sein du camp victorieux. On se chamaille au sein des partisans, « œil pour œil, dent pour dent ». L’heure est à la désillusion des roses. Dans le camp des alliés, la crispation est à son paroxysme. À quand la nomination des membres du cabinet ? Qui sera le directeur de cabinet ? Le directeur adjoint de cabinet ? La secrétaire particulière ? Le chef protocole ? Le chef de la cellule de communication ? Autant de questions que se pose l’opinion. Mais pour l’heure, aucune réponse. Bien au contraire, les équations ne font que se corser, compliquant souvent la bonne marche des choses.

LIRE AUSSI: Bénin – Communales 2020: Luc Atrokpo répond à ses détracteurs en 03 mots

La bataille autour des nominations

En attendant la formation du cabinet, l’ambiance qui prévaut au sein des partisans n’est pas très confortable. Une fois la victoire savourée, la réalité a fait surface. Qui pour être membres du cabinet du maire de Cotonou ?

Selon les investigations de Africaxó, c’est Didier Maixent Djeigo, ancien Directeur Général de l’ANPE, qui serait annoncé au poste de Directeur de cabinet du maire Luc Atrokpo. Rhode Metonnou, proche familiale et assistante personnelle de Luc Atrokpo est pressentie comme Secrétaire Particulière. Pour ce qui est de la direction de la  cellule de communication, plusieurs noms circulent : celui de Constantin Amoussou, actuel Président du gouvernement des jeunes du Bénin, Franck Dannoume, actuel chef de la cellule de communication de l’ANCB, et Rex Koukpolou, Chargé de mission du Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB).

Eric Tindo, jeune influent dans l’entourage immédiat du maire depuis Bohicon où Luc Atrokpo a fait pratiquement 17 ans, pourrait également faire valoir son dynamisme au sein du prochain cabinet du maire de Cotonou. Robert Hangnilo, est pressenti pour occuper le poste de Directeur adjoint de cabinet. Olivier Paraiso, Landry Vodji, Febron Jactave-Bah et Dicorel Segnon Zohoun sont annoncés, qui au poste de chargé de mission, qui au poste de conseiller technique.

Quant à Aurélien Soglo, ami personnel et grand confident de Luc Atrokpo, il demeure incontestablement pour le successeur de Léhady Soglo, ce que Olivier Boko est pour le Président Patrice Talon: le maître d’orchestre toujours dans un rôle d’arrière plan. Ainsi, nos sources nous renseignent qu’il ne fera pas activement partie du cabinet bien qu’étant l’un des principaux artisans de la victoire de Luc Atrokpo.

LIRE AUSSI: [Annonces] Africaxó fait peau neuve sur son site d’informations (vidéo)

Luc Sètondji Atrokpo, actuel maire de Cotonou et Isidore Gnonlonfoun, ex-maire intérimaire à la cérémonie d’installation. Ph. Hospice Koffi

Luc Atrokpo face à un dilemme

Loin de ce que l’opinion publique pouvait s’imaginer, l’ambiance qui prévaut au sein des partisans et alliés est morose, pas du tout ce qu’on peut prévoir pour un camp victorieux.  A cela, est venue s’ajouter la décision du gouvernement de créer une agence nationale de gestion des communes qui, d’après l’activiste Constant Sinzogan « fera basculer la gouvernance locale dans le giron national ». Selon lui, « la décentralisation se trouve vidée de son essence, de son esprit et de son âme. L’autonomie de gestion et de conception des politiques à la base n’a plus son sens à partir du moment où c’est depuis la Présidence de la République que tout sera désormais piloté alors qu’un projet de « Grand Nokoué » avait déjà profondément édulcoré la compétence des 5 grandes communes méridionales »

En attendant la levée de la décision d’interdiction temporaire des nominations, Luc Atrokpo est face à un dilemme : comment contenter tous les partisans de sa victoire !

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci