Enquête

Saint Valentin – Fête des amoureux : Voici comment les jeunes couples l’ont célébré à Cotonou

Par Cédric Hounhinto

Au Bénin, les jeunes couples de Cotonou, la capitale économique ont célébré de diverses manières, la saint Valentin. Une enquête menée par Africaxó vous plonge au cœur de comment les amoureux ont passé cette journée.

L’édition 2020 de la St-Valentin, fête des amoureux, est définitivement entrée dans les annales de l’histoire. Mais avant d’expédier aux archives tous sujets relatifs à la St-Valentin 2020, il ne serait pas superflu de s’intéresser à comment les uns et les autres ont célébré le 14 Février de cette année. Et c’est sans surprise qu’on découvre que tout le monde n’a pas passé la journée de la St-Valentin de la même manière selon sa situation.

D’un côté, il y a le lot des jeunes amoureux qui ont réussi à passer la journée du 14 en compagnie de leurs bien-aimés. C’est le cas de Basty Kouamou qui témoigne: « J’ai partagé un dîner en tête à tête avec ma moitié, et c’est par la grâce de Dieu que nous pouvons en arriver là aujourd’hui. Je bénis le seigneur». Visiblement très satisfait de ce moment passé en compagnie de l’élue de son cœur, Basty se fond en souhait et poursuit: « C’est vraiment merveilleux d’aimer et de se faire aimer. Je le souhaite vraiment à chaque Homme». Un peu comme Basty, Ginette Etien a passé sa journée dans un bar-restaurant en compagnie de son homme. Elle aussi est satisfaite de ce moment en compagnie de son chéri.

Illustration de Cupidon, dieu de l’amour. Ph. Google

Nadia B. en ce qui la concerne a donné une touche un peu particulière à la fête à son niveau. « On a bien fait l’amour le matin et toute la jouée à plusieurs reprises même » même si poursuit-elle en riant : « il n’y a pas l’argent ». L’argent n’est visiblement par ce qui a manqué à Hortense Mendy qui assure avoir partagé un repas avec son homme comme d’habitude. Si de son côté, rien d’extraordinaire ne s’est passé, elle prie cependant Dieu qu’il puisse leur donner la grâce d’officialiser leur union cette année-ci pour vivre l’amour comme il se doit.

LIRE AUSSI: Célébration de la Saint-Valentin: L’historique de la fête des amoureux

Est-ce le cas chez tout le monde?

Comme on pouvait bien s’y attendre, tout le monde n’a pas eu la chance de fêter en compagnie de l’être aimé. Certains n’ont pas pu se voir ce 14 février à cause de la distance qui les sépare de la personne aimée. Léontine D. raconte : « J’étais dans mon lit avec mon homme au téléphone avec une coupe de champagne vu que nous sommes dans deux pays différents». Le plus important pour elle a-t-elle dit était de partager ce moment un peu spécial avec son homme même si cela a dû se faire par téléphone.

Etant donné que c’était la fête de l’amour et que l’amour en lui-même est polysémique, d’autres se sont contentés de passer de bons temps avec n’importe qui qu’ils affectionnent. Flavie Dipoko témoigne : « J’ai passé une journée plutôt tranquille à la maison devant la télé, je buvais et je blaguais avec mon enfant». Si dans les grandes lignes elle a passé sa journée couchée dans le lit, elle n’était pas déprimée pour autant a-t-elle souligné. Comme Flavie, d’autres personnes ont passé la journée en compagnie de leur Père ou Mère, frère, sœurs, cousin(e) qu’ils ont désigné comme leurs valentin(e)s de circonstance. Si Amzath Akakpo, contrainte de fêter toute seule a refusé de rester à la maison, elle n’a pas pu trouver de la compagnie pour autant : « Je suis allée manger dans mon restaurant toute seule avec mon téléphone. » confie-t-elle.

Un cas qu’on serait tenté de qualifier d’extrême est celui de Joëlle Kimi totalement déprimée qui se plaint : « J’ai passé les 24, 25, 31 décembre et 1er Janvier seule. Aujourd’hui pareil. » Elle n’aura d’autre choix que de confier son sort entre les mains du divin: « Seigneur, dis-moi ce que j’ai fait pour que cette nuit, je te demande pardon», a-t-elle tristement ajouté.

Ainsi donc, si quelques chanceux ont passé de très bons moments en amoureux, d’autres au contraire devront continuer à prier et espérer que l’édition 2021 se passe autrement pour eux.

Africaxó

Média Panafricain d'Informations générales, d'Analyses, d'Investigations et d'Annonces

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci