Sénégal : Macky Sall rompt le silence et situe l’opinion publique sur le 3e mandat

0
291

Par Loan Tamimon

Depuis les vœux du Président sénégalais face à la presse, le mardi 31 décembre 2019, la question sur l’éventuel 3e mandat de Macky Sall agite l’opinion publique. Interrogé sur son intention de se représenter en 2024, c’est par un « ni oui, ni non » qu’il a rétorqué.

Se prononçant ainsi pour la toute première fois sur cette question, Macky Sall a servi à la presse, une réponse assez évasive. Les autres fonctionnaires et proches collaborateurs qui autrefois se sont prononcés sur la question ont été limogés. Jusqu’ici, un tabou entourait la question. Selon l’un de ses collaborateurs, Macky Sall a souvent évité les guerres de succession au sein de sa formation politique, l’AFR, et de son gouvernement.

A lire aussi: Guinée-Bissau: le « général du peuple » Umaro Sissoco Embalo remporte une présidentielle contestée

Macky Sall, Président de la République

Macky Sall, Président de la République du Sénégal

« Si je dis que je ne serai pas candidat, les membres du gouvernement ne vont plus travailler, chacun va essayer de se positionner. Si je dis que je serai candidat, une vive polémique va s’ensuivre » a d’ailleurs affirmé Macky Sall devant les médias, rappelant qu’il n’avait pas de dauphin désigné.

Au lendemain de cette cérémonie de présentation de vœux, plusieurs opinions ont fusé de partout. Selon Papa Biram Touré, vice-président du groupe parlementaire majoritaire Benno Bokk Yakaar, la sortie de Macky Sall est « cohérente avec la position que le président a tenue jusqu’ici ». « Il faut donner la priorité à ce qui le mérite », assure le député de la majorité, ajoutant que « la priorité est à l’évocation des réalisations et des perspectives du second mandat et au débat programmatique ».

 

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français