Thaïlande : La cour constitutionnelle dissout le parti d’opposition Nouvel Avenir

Le parti Nouvel Avenir de l'opposant Thanathorn Juangroohgruangkit dissout
0
84

La cour constitutionnelle Thaïlandaise a dissout le parti d’opposition, Nouvel Avenir du leader politique Thanathorn pour un prêt illégal pendant la campagne électorale pour les législatives de 2019.

Pour un prêt de cinq (05) millions d’euros accordé par Thanathorn Juangroohgruangkit, chef du parti Nouvel Avenir, ledit parti s’est vu dissoudre par la cour hier vendredi 21 février 2020 dans une décision constitutionnelle. En effet, la cour a estimé que le prêt accordé par le chef du parti était contraire aux lois sur les partis politiques du pays.

LIRE AUSSI: Malawi: La Cour constitutionnelle annule les résultats de la présidentielle 2019 et ordonne la tenue d’un nouveau scrutin

Bannis de la vie politique pendant dix ans, Thanathorn et les autres dirigeants de Nouvel avenir ont annoncé vouloir prendre la tête d’un grand mouvement social pour changer le pays grâce à sa société civile. <>, avaient-ils le dessein.

Hier après l’annonce, les militants se sont effondrés dans amertume et déception mais, à l’appel de leur leader, ils restent mobilisés. La lutte se déplace, mais continue.<>,a lancé le chef du parti à ses militants.

Nouvel avenir avait connu une ascension l’année dernière, obtenant plus de 80 sièges au Parlement grâce au plébiscite de la jeunesse, mais s’était vite transformé en ennemi public numéro un pour l’ancienne junte militaire au pouvoir, faisant l’objet d’une vingtaine de procédures judiciaires. Ainsi, avec 5,4 millions d’électeurs porté par la jeunesse qui adhère à sa promesse de renouveau politique, le jeune parti avait fait son entrée sur l’échiquier politique Thaïlandais à l’élection législative de mars 2019.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français