Tunisie: une nouvelle composition du gouvernement en attente d’approbation au parlement

0
76

Le Premier ministre tunisien, Hichem Mechichi, a présenté lundi 24 août 2020, son futur gouvernement. Composé essentiellement de technocrates, cette nouvelle composition est encore en attente d’approbation au Parlement.

 

De nombreux partis parlementaires se sont dits mécontents d’avoir été écartés du cabinet, tout en évoquant la nécessité de voter la confiance à ce gouvernement pour éviter d’entraîner le pays, déjà à la peine économiquement, vers des législatives anticipées.

 A LIRE AUSSI: Coronavirus: Usain Bolt, l’homme le plus rapide du monde, testé positif

Huit femmes sur 28 ministres

Le futur cabinet compte huit femmes sur 28 ministres et secrétaires d’Etat, dont nombre sont peu connus du grand public. Parmi eux, des hauts fonctionnaires, des universitaires ou des cadres du privé. Un patron de banque, Ali Kooli, prend la tête d’un ministère centralisant Economie, Finances et Investissement. Les Affaires étrangères ont été confiées à Othman Jarandi, un diplomate de carrière ayant déjà occupé ce poste en 2013. Le ministre de la Défense, Ibrahim Bartagi, est un universitaire, selon plusieurs médias.

A LIRE AUSSI: Présidentielle américaine: Donald Trump désigné candidat du parti républicain

M. Mechichi, un énarque de 46 ans, fait ainsi fi des appels du parti d’inspiration islamiste Ennahdha et de son allié libéral Qalb Tounes, à former une équipe politique comprenant des membres des différents partis. Hichem Mechichi est le troisième chef du gouvernement désigné depuis les élections législatives d’octobre 2019, qui avaient accouché d’un Parlement éclaté en une multitude de formations antagonistes. Le principal parti, Ennahdha, n’a qu’un quart des sièges, et peine à former une coalition.

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English English Français Français